HITARU YAOI

un forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soïchiro Abe-Sama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soïchiro Abe
Directeur
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 12/12/2007
Age : 41
Localisation : Osaka Gakuen

Feuille de personnage
orientation sexuelle:
petit(e) ami(e):
fumeur/non fumeur:

MessageSujet: Soïchiro Abe-Sama   Ven 14 Déc - 23:44

I/. Personnage


Nom : Abe

Prénom : Soïchiro

Surnoms : Soï-Chan, Abe-Sama

Age : 27 ans

Orientation sexuelle : Est super ouvert tant qu’il a le dessus

Nationalité : Japonaise

Emploi : Directeur D’Osaka Gakuen

Taille : 1m82

Poids : 75kg

Attitude du personnage : Soïchiro a une attitude très hautaine, il regarde les gens de haut, se sentant toujours supérieur à eux. Non pas sur le plan professionnel, physique ou même sur le plan social, mais plutôt parce qu’il se sent à l’aise dans n’importe quel situation. Il est en effet, très sûr de lui.
Les mains souvent rangées dans ses poches, il se tient bien droit et possède une démarche noble et digne d’un futur héritier de sang royal.
On ne l’approche pas facilement, sauf s’il le décide. Il est peu, voir très peu sociable. Son regard est noir, il vous attire, vous capture et vous enferme dans un néant de malveillance qui vous met mal à l’aise. Par contre, malgré l’aura perverse et incompréhensible qu’il dégage, on lui offrirait, sans contexte, la lune pour admirer son sourire angélique.
Son attitude ferait très certainement grincer les dents de ses supérieurs, s’il en avait. Heureusement pour lui, il est le seul maître à bord d’Osaka Gakuen.
Une cigarette constamment entre les lèvres, le regard pénétrant et son attitude bien plus que chevaleresque, font de lui un personnage très difficile à cerner.

Caractère : Plutôt borné sur les bords, il accepte mal d’avoir tort. Pourtant, il laisse paraître un grand sourire en laissant croire le contraire. Mais, comme dit le dicton « La vengeance est un plat qui se mange froid » et il le représente à la perfection.
Abusant sans aucun scrupule de sa position dans l’établissement, il considère tous les internes et employés de l’école, comme des jouets qu’il laissent filer entre ses doigts pour mieux s’amuser. Car bien sûr, notre cher directeur est vicieux. Il aime les jeux. Plus la personne face à lui s’offre facilement, plus il la rejettera. Les défis, voilà ce qu’il aime. Et c’est peut être bien pour cela qu’il est toujours célibataire. Célibataire ? Oui ! Mais attention, il se trouve qu’il a un fils. Mais il ne le voit pas, jamais. Pourquoi ? Simplement parce qu’il ne le reconnaît pas en tant que tel. Cet enfant est une simple erreur, une femme de trop, un préservatif qui craque et cette blondasse qui ne prenait pas la pilule. C’est pourquoi, depuis, il rejette complètement sa paternité. De toute façon, il est parfois bien trop puéril pour pouvoir s’occuper d’un môme. Et dire qu’il ne sait même pas le prénom et l’âge de son fils. Car la seule chose qu’il sait de lui, c’est que c’est un petit garçon. Enfin petit…

Soï se joue bien de tous ses interlocuteurs. Il peut à la fois, laisser éclaté sa joie, mais aussi se montrer hostile et distant. Lequel de son côté est le vrai ?Difficile de le cerner. On s’attend à des réponses évidentes de sa part, quand on lui pose une question, mais à la place, il vous sourit et vous conte à quel point il peut vous aimez. Il en est de même lorsqu’on l’insulte ou le nargue. Soï montre rarement son vrai caractère et ses vrai sentiments, peu de gens le connaissent vraiment. Car en réalité, et bien heureusement, il est très mature et diplomate. Au contraire, face à l’adversité, il réagit souvent comme un enfant, en souriant.
Il est très rare que ses mots dépassent sa pensée, il sait jouer avec son vocabulaire pour arriver à ses fins. Pas du tout adepte de la violence, il n’est pourtant pas peureux, mais il juge que la diplomatie est le meilleurs moyen de vaincre. Son ingénierie et ses vices dépassent l’entendement. Bourré de défauts qu’il cache à la perfection, il est très dangereux de se frotter à lui, si vous ne voulez pas être sa victime…

Son cœur sonne creux comme ses mots mensongers. Il aime la provocation… Peut être plus que le sexe. Son plus grand désir étant de faire succomber le plus de monde, sans pour autant en faire ses conquêtes.
Son caractère peut sembler très posé, calme et censé, mais ce n’est qu’une image qu’il se donne. Il n’est pas déranger psychologiquement, mais cache cette véritable image de lui qu’il déteste tant.
Tout se résous avec un sourire, tel est sa devise, et ce, même si son sourire est faux.
Il peut montrer plusieurs images de lui. Une fois provocateur et envieux, par moment haineux et froid, ou encore enfantin et joueur. Mais chacun de ses rôles se joue le sourire aux lèvres, même si celui-ci n’a pas forcément sa place sur son visage.

Description physique : Plutôt grand, il affiche un corps superbement taillé. Sa musculature est sculpté afin de ne laisser aucune trace d’imperfection se voir. Ses traits sont fins et tracés divinement bien. Son torse laisse apparaître des pectoraux timidement gonflés à la musculation. Car bien sûr, un corps de dieu, cela s’entretient jours après jours. Parfaitement cordonnés, ses abdominaux sont remarquablement frappant. Mais tous ses atouts sont constamment cachés par ses vêtements. Il est en effet, très rare de voir le directeur sans ses habits du dimanche.
Un visage fin et beau, comme taillé dans du marbre par un artiste aux talents reconnu. Ses sourcils longs et fins accentues sont regard enivrant et profond. Plongez dans ses yeux gris aux pupille d’un noir ébène, et vous risquez de vous perdre dans le néant de son âme.
Son nez fin, aux narines peu évasées, des joues un peu saillantes et des lèvres digne du plus grand suceur de « biip » du siècle, lui donnent un air charmeur.
Sa peau douce et rosé à souhait, n’affiche aucune trace d’imperfection. Elle est mise en valeur par de longs cheveux noir bleuté aux reflets violine peu voyant. Ses longues mèches lui retombent noblement sur le visage, cachant en partie, son regard intensément vague et accentue son côté mystérieux.

Tenue vestimentaire : Notre cher directeur est un adepte de costumes, qu’il porte en toute saisons et en tout évènements. Chemise de couleur claire le plus souvent, aux manches longues qu’il retrousse par moment ou qu’il laisse tomber jusque sur ses mains. Une cravate lui donne l’allure d’un homme d’affaire, ce qui en soit n’est pas forcément une erreur au vu de la place qu’il tient dans Osaka Gakuen.
Pantalon à pince ou non, il est la classe incarné. De préférence noir, toujours assorti à sa veste de costume qu’il enlève souvent. Jamais de baskets, ou très rarement, il préfère les chaussures vernis ou non qui lui insuffleraient
une démarche digne et noble. Tout est dans le look, d’après lui. Il est pourtant à l’aise dans ce genre d’accoutrement et vous ne pourrez le voir que très rarement dans une tenue dépravée et des vêtements amples.
Homme du dimanche, homme au look très affirmé, très classe qui est mis en valeur par sa droiture et sa tenue. Une tenue en soi habituelle à un office man, mais il se trouve que sur lui, toute la beauté de son corps et sa sensualité sont mis en avant. Cela lui va bien, et il le sait !

Signes particuliers : Il ne porte pas de piercing, ni de tatouage qui selon lui affaiblirait son aura sexuelle et physique. Sa prestance est déjà bien assez pour un homme de sa classe. Ses longs cheveux noirs aux reflets violine sont peut être peu commun. Mais en même temps, voire un homme aux cheveux long n’est pas choquant. Il a pourtant quelques cicatrices dût à son enfance dure, notamment dans le dos. Mais si on ne le voit pas nu, on ne peut les deviner. Des écorchures qu’il a récolté grâce à différents coups, qu’ils soient passionnés ou meurtriers. Le devant de son corps reste pourtant parfait, ses cicatrices étant dans son dos, on ne le saurait pas sans les voir.

Petites manies : Il n’en a pas, ou très peu. La plupart du temps, il marche les mains dans les poches de son pantalon, la veste tenue son sur épaule. Son sourire angélique peut aussi être considéré comme une petite manie à bannir. Il est étrangement faux mais constamment affiché sur son visage aux traits enfantin. De plus, il a tendance à faire croire trop de choses aux gens et pour accentué ses mensonges, de tel sorte à ce qu’on le croit toujours, il présente des moues diverses dont seul lui à le secret.

Aime :
Soï est une personne très complexe, c’est pourquoi il est dur de dire exactement ce qu’il aime. Une chose est sûre, il voue un culte et une passion inébranlable pour la provocation. Car provoquer des situations ambiguës et dures à gérer, est pour lui un amusement certains.
Ses jeux de mots sont également évidents, vu qu’il ne parle presque qu’en sous entendus. Posez lui une question, et il vous répondra, dans un automatisme certain, soit par une autre question, soit par un sourire.
Pour le reste, le secret de son intimité est tellement bien gardé que même moi, l’auteur, n’en a pas connaissance.

Aime pas : La violence. Pour lui, la diplomatie à toujours réponse à tout. En toute situation, il affiche un faux sourire qui ferait succomber plus d’une personne. Le fait que l’on s’intéresse à lui, à sa vie, son passé, ne lui plait gère. Dans ce genre de situation, vous n’aurez jamais de réponse. Il a également horreur des gens qui se frotte à lui ou ceux en qui il tient. Dans ces cas là, il s’arrange pour œuvrer dans l’ombre une vengeance qui peut parfois être bien sanglante.
Se dévoiler est aussi très dur pour lui, même son ami le plus proche ne le cerne pas totalement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par le Sam 15 Déc - 22:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Seiishiru
Admin
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 09/12/2007
Localisation : Pourquoi, tu me cherche?

Feuille de personnage
orientation sexuelle: ...
petit(e) ami(e): Just in love... With myself.
fumeur/non fumeur: Fumeur

MessageSujet: Re: Soïchiro Abe-Sama   Sam 15 Déc - 2:08

Youkoso Abe-sama!... Bon bah je doute fort que tu aies de quoi à corriger sur ta fiche XD mais j'attenderai de voir le reste... au cas.... meme si je reste persuadé...mais bon, bienvenue x)


Dernière édition par le Sam 15 Déc - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaoru haru
Admin
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 09/12/2007
Age : 27
Localisation : nul part et puis est ce que sa te regarde?

Feuille de personnage
orientation sexuelle: Homosexuel.. mais j'en est rien a foutre de mon orientation
petit(e) ami(e): j'en veut plus
fumeur/non fumeur: entre les deux

MessageSujet: Re: Soïchiro Abe-Sama   Sam 15 Déc - 11:43

lol ouia bienvenue directeur XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soïchiro Abe
Directeur
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 12/12/2007
Age : 41
Localisation : Osaka Gakuen

Feuille de personnage
orientation sexuelle:
petit(e) ami(e):
fumeur/non fumeur:

MessageSujet: Re: Soïchiro Abe-Sama   Ven 21 Déc - 21:36

Cette nuit là, la pluie tombait à torrent, le vent soufflait aussi fort qu’un cri de rage, sifflant entre les volets de cette maisonnette en bois délabrée.
A l’intérieur, une femme criait de douleur, se tenant son gros ventre très fermement de ses deux mains. Son visage affichait une expression d’horreur, un malaise bien visible à l’œil nu. Ses cheveux longs et noirs étaient crasseux et emmêlés. Son corps gras de transpiration, affichait une robe d’un vert kaki sale, humide, lui collant à la peau comme si elle s’était promenée sous la pluie.
Près d’elle, se tenait un homme. Grand et musclé, il ne paniquait pas. Des mèches rebelles flottaient sur son visage, cachant des yeux bleutés, enivrants. S’il n’était pas blond, on aurait pu croire qu’il était japonais.
Assis sur un lit au fond de la pièce, il se contentait de fixer cette femme agonisante. Un rictus de plaisir aux lèvres, il se délectait de cette scène, se passant de temps à autre, la langue sur de fines lèvres brunit par le soleil. Il clignait des yeux au rythme des grésillements de l’ampoule, dont la lueur s’affaiblissait peu à peu.

Dans la pièce froide, où le vent pénétrait par les quelques trous entre les planches de bois murale, il n’y avait rien, mise à part ce lit sur lequel l’homme blond se trouvait, et cette femme se tordant de douleur.
Les cris résonnaient de plus en plus, étouffés par les sifflements de ce vent abrupt et humide. Un claquement de volet, un arbre tombant sur le toit dans un fracas assourdissant et cette lumière qui s’éteignit d’un coup, plongeant la pièce dans un noir total.

Un lumière jaillit du fond de la pièce assombrit, laissant apparaître le visage de cet homme au sourire et regard des plus néfastes. Il avait allumé cette petite lampe de poche qu’il tenait durement entre ses mains moites d’excitation. Lorsqu’il fit virevolter ce rayon lumineux vers cette femme apeurée, souffrant le martyre au point de pleurer des larmes brunit par la sève vermeille que ses yeux laissaient entrevoir.
Une flaque de sang jaillit d’entre ses jambes, coulant grossièrement le long de ses cuisses et se répandant comme une masse sur le sol sale et pourrit par le temps.
Le tonnerre gronda, couvrant les cris de cette femme aux traits faciaux déformés de douleur. Un rire tonitruant et puissant retentit, s’emmêlant au bruit du vent, accentuant cette voix masculine, la laissant tomber dans une folie certaine.

Un craquement de plancher suivit d’un puissant vacarme stoppa net ce son qui sortait de la bouche de l’homme blond. Il baissa son regard, fixant cette femme à présent écroulée sur le sol, se recroquevillant sur elle-même, agrippant son énorme ventre de toutes ses forces. Ses ongles ses plantaient dans la chair rebondis et engrossé, laissant apparaître des traces de griffures dégoulinantes de sang. Ses ongles noirs de poussière lui écorchaient la peau à vif, répandant leurs salissures un peu partout. Sa robe sale était remontée sur elle-même, mettant en avant cette chair abîmée, remontant au dessus de son gros ventre devenue encore plus humide et crade, presque noir.
Trempant dans cette flaque ensanglantée et pleine de cailloux de sang, elle humectait cette odeur nauséabonde, se demandant ce qu’il lui arrive, les yeux apeurés, la voix faible, tremblante. La douleur la tenaillait, cela se lisait sur son visage. Elle cherchait de sa main faible, cette chose qui avait provoqué sa chute et amplifier sa douleur.
Des pleurs retentirent, un enfant criait. Avait-elle donc accouché ?



[Voilà, la première partie de mon récit.]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiki Katashi
surveillant
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 12/12/2007
Age : 33
Localisation : Dans mon appart près de l'école

Feuille de personnage
orientation sexuelle:
petit(e) ami(e):
fumeur/non fumeur:

MessageSujet: Re: Soïchiro Abe-Sama   Ven 21 Déc - 23:16

Belle histoire Monsieux le directeur.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soïchiro Abe-Sama   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soïchiro Abe-Sama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mushihime Sama (pcb)
» Mushihime Sama Futari version 1.5 (Gion)
» Watashi Wa Luffy-Sama! [validé]
» Mushihime-Sama Cave Festival Version 1.5
» Kyoko-sama is here ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HITARU YAOI :: Bienvenue :: Présentation de votre personnage :: présentation validée-
Sauter vers: